Être en bonne santé, c’est une grâce !

Epaule
Mercredi 22 avril 2015

L’épaule : les muscles, les os et la structure articulaire

L’épaule est une région du corps humaine constituée de divers éléments osseux et d’un ensemble articulaire reliant le bras au thorax. Le membre supérieur est, ainsi, uni au squelette thoracique par des articulations qui facilitent les mouvements du bras dans l’espace et dans toutes les directions, avec une amplitude plus ou grande.

Cette mobilité qui caractérise ce système articulaire favorise également le positionnement, le déplacement et l’orientation des mains dans l’espace. Intervient lors de la préhension et de la réalisation des gestes quotidiens, notamment lorsqu’il s’agit de s’habiller ou de manger.

Caractérisée par une articulation très mobile, l’épaule est constituée des segments osseux, d’une musculature et d’un complexe articulaire.

Les éléments osseux de l’épaule

L’épaule est composée de trois os : la clavicule, l’omoplate et l’humérus.

Reliant l’omoplate au sternum, la clavicule est un os long et cylindrique avec une courbure ayant la forme de la lettre ‘’S’’ inversée. Elle contribue à la stabilisation de l’épaule en facilitant, par ailleurs, la mobilité du bras.

Reliée à la clavicule, l’omoplate est un os plat et large de forme triangulaire. Elle sert d’attache à une diversité de muscles qui permettent la mobilité de l’épaule.

Logée dans une cavité de l’omoplate, la tête de l’humérus constitue un élément osseux de l’épaule. Elle s’articule avec l’omoplate pour faciliter les mouvements du bras.

Les articulations

Le complexe articulaire assure une grande mobilité et une certaine fragilité au système articulaire de l’épaule. L’ensemble de ces articulations regroupe trois véritables articulations et deux espaces de glissement ou fausses articulations.

Les vraies articulations sont :

›  l’articulation sterno-claviculaire ; elle unit l’extrémité médiale de la clavicule avec le bord supérieur du sternum et le premier cartilage costal. Cette jonction articulaire relie directement le membre supérieur au thorax ;

›  l’articulation acromio-claviculaire permet de réaliser plusieurs mouvements au nombre desquels figurent la rotation de la clavicule de l’avant vers l’arrière et le fait de lever le bras au-dessus de la tête. Elle met en relation l’extrémité latérale de la clavicule à une saillie de l’omoplate dénommée l’acromion ;

›  l’articulation scapulo-humérale. Il s’agit d’une articulation entre la cavité articulaire de l’omoplate avec la tête de l’humérus. Cette articulation mobile permet la rotation latérale de l’humérus tout en facilitant des mouvements circulaires du bras.

Les espaces de glissement regroupent l’articulation inter-scapulo-thoracique et l’articulation sous deltoïdienne. La première est une fausse articulation caractérisée par un mouvement de glissement d’un muscle, en l’occurrence, la masse musculaire scapulaire, sur le thorax qui est un élément osseux.

La seconde, l’articulation sous deltoïdienne est également une fausse articulation. C’est un jeu de glissement qui se déroule sous le muscle deltoïde.

Les muscles de l’épaule

La musculature de l’épaule est constituée de quatre groupes ; les groupes musculaires antérieurs, postérieurs, internes et externes.

Les muscles antérieurs de l’épaule sont les pectoraux (le grand et le petit) et le subclavier. Le grand pectoral est un muscle large et épais qui facilite la rotation interne du bras. Plat et triangulaire, le petit pectoral est un muscle abaisseur ; il stabilise l’articulation de l’épaule. Le subclavier est de forme cylindrique ; il abaisse la clavicule et intervient accessoirement lors de l’inspiration.

Les muscles postérieurs de l’épaule sont au nombre de sept (7) :

›  Oblique, le grand rond est un abducteur et un rotateur interne du bras.

›  Le muscle petit rond est peu volumineux. C’est un abducteur et un rotateur externe du bras, il a également pour fonction la stabilisation de la tête humérale.

›  Les muscles supra-épineux et infra-épineux sont également des rotateurs externes.

›  En assurant la rotation interne, le muscle sous scapulaire attire le bras vers l’intérieur.

›  Le trapèze est un grand muscle qui permet de pencher le cou en arrière, d’abaisser ou de tirer l’épaule en arrière.

›  Le grand dorsal est un rotateur interne du bras. Il permet également de croiser les bras au niveau du dos.

Le groupe musculaire interne est constitué du grand dentelé. Ce muscle qui contourne le thorax, intervient lors des mouvements respiratoires. Il stabilise l’omoplate en la maintenant sur la cage thoracique lorsqu’il s’agit de porter une charge avec le bras ou de faire des pompes.

Le muscle externe de l’épaule est le muscle deltoïde. Il participe à la rotation interne et à l’élévation latérale du bras.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.