Être en bonne santé, c’est une grâce !

Santé en ligneDossiersOs et articulationsPoignet et mainCarpe bossu du poignet
Carpe bossu du poignet
Samedi 19 septembre 2015

Carpe bossu du poignet : causes et traitements

Le carpe bossu du poignet est une affection se caractérisant par la présence d’une tuméfaction (une bosse) dure au niveau de la base du deuxième et troisième métacarpien. Cette pathologie est plus fréquente chez la femme que chez l’homme.

Le carpe bossu apparaît le plus souvent du côté dominant et généralement vers 40 ans. Certaines professions et activités sportives (surtout les sports de combat) favorisent son apparition. Outre son aspect inesthétique, cette excroissance au niveau du poignet peut entraîner des douleurs et entraver les mouvements de l’articulation et des doigts.

Causes

On distingue deux principales causes. Un carpe bossu peut être acquis ou d’origine congénitale.

Origine congénitale

C’est l’ossification d’un noyau accessoire local qui est à l’origine de l’apparition de cette bosse. Ce point d’ossification présent durant la vie embryonnaire peut fusionner avec les autres structures osseuses du poignet et constituer un 9e os du carpe. Il a une forme pyramidale. Sa présence est rarement douloureuse.

Origine acquise

Un carpe bossu du poignet peut avoir pour origine une dégénérescence articulaire provoquée par les microtraumatismes à répétition et certains chocs violents au niveau du poignet. L’usage de la perceuse ou du marteau piqueur favorise l’apparition de cette lésion articulaire. Les sportifs sont aussi sujets à la survenue de cette pathologie. En effet, les sports de raquette, la gymnastique où les réceptions main en hyper extension sont fréquentes et les sports de combat comme la boxe favorisent la densification et l’ossification de cette zone du poignet.

Traitements

Un traitement médical sera prescrit en première intention. En cas d’échec de celui-ci, l’option chirurgicale sera envisagée.

Traitement médical

Le traitement médical d’un carpe bossu du poignet consiste en la mise au repos de l’articulation. Pour cela, le port d’une attelle en plastique thermoformé est nécessaire. Cette attelle doit rester en place pendant deux à trois semaines.

Des anti-inflammatoires non stéroïdiens seront prescrits contre les douleurs éventuelles. En cas d’échec des antidouleurs, les spécialistes ont recours aux infiltrations intra-articulaires de corticoïdes.

Traitement chirurgical

Une intervention est indiquée en cas d’échec du traitement médical, quand les douleurs persistent et sont plus intenses ou lorsque la pathologie entraîne une gêne mécanique au niveau des extenseurs. Lors de l’intervention, il sera pratiqué une résection de la bosse. Si un kyste arthro-synovial est présent, il sera retiré par la même occasion. Après l’intervention, l’articulation sera immobilisée pendant deux semaines environ.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.