Être en bonne santé, c’est une grâce !

Santé en lignePathologiePneumopathieHémothorax
Hémothorax
Vendredi 15 mai 2015

L’hémothorax

L’hémothorax est la présence de sang dans la cavité pleurale, l’espace circonscrit entre la paroi thoracique et les poumons. Le traumatisme thoracique est une cause fréquente de l’hémothorax qui peut être lié à d’autres conditions cliniques. Il se manifeste par divers signes cliniques, notamment, des difficultés respiratoires ou des douleurs thoraciques.

Les conséquences de cet épanchement pleural, peuvent être graves et mettre en jeu le pronostic vital. Le traitement l’hémothorax peut nécessiter une prise en charge médicale ou une intervention chirurgicale.

Symptômes

La douleur thoracique et la dyspnée sont des signes cliniques fréquents d’un hémothorax. Cette douleur thoracique se manifeste par un inconfort circonscrit dans la zone affecté de la cavité pleurale. La dyspnée caractérisée par un rythme anormal du souffle est, également marquée par des difficultés respiratoires.

Le bruit du souffle ou de la respiration, est réduit ou absent au niveau de la zone affectée lors de l’auscultation. La palpation est marquée par une absence de vibration vocale. La respiration est rapide et superficielle ; le rythme cardiaque est également rapide. L’essoufflement, une tension artérielle basse, la cyanose et les sueurs, complètent le tableau clinique de l’hémothorax.

Causes

Une blessure mineure, fermée ou pénétrante au niveau de la paroi thoracique, peut être à l’origine d’un hémothorax. Cet épanchement pleural peut, ainsi, résulter d’un traumatisme contondant ou par plaies pénétrantes. Il est le résultat d’une lésion du parenchyme pulmonaire, d’une lésion vasculaire intercostale ou pariétale, d’une affection pulmonaire ou d’un infarctus pulmonaire. Le sang dans la cavité pleurale peut, également provenir d’une déchirure pulmonaire, d’une fracture des côtes, d’une rupture du diaphragme.

L’hémothorax peut survient à la suite d’une rupture d’un anévrisme de l’aorte, d’un cancer de la plèvre ou du poumon, d’une chirurgie thoracique ou cardiaque. Un défaut de la coagulation et des troubles de saignement, peuvent également entraîner une accumulation du sang dans la cavité pleurale.

Diagnostic

Les signes d’un hémothorax peuvent être détectés par le biais d’une radiographie pulmonaire de face et de profil. Elle permet de visualiser l’épanchement pleural. L’examen radiologique permet, ainsi, de mettre en évidence un hémothorax. Plus sensible que la radiographie ordinaire, la tomographie par ordinateur permet également d’établir le diagnostic de l’hémothorax avec notamment la détection et la localisation de petites quantités de sang dans la cavité pleurale.

Traitement

L’arrêt de l’épanchement du sang et le retrait du sang au niveau de la cavité pleurale, constituent des objectifs thérapeutiques du traitement de l’hémothorax. Ainsi, le traitement de la cause ou de la source de l’épanchement pleural et le drainage de l’épanchement sanguin, sont également envisagés dans le cadre de la prise en charge médicale de l’hémothorax.

Le drainage thoracique avec l’introduction d’un drain dans l’espace pleural est également utile. Il permet d’évacuer l’épanchement hémorragique. Le recours à une chirurgie est nécessaire en présence d’un hémothorax massif à la suite d’un traumatisme thoracique violent, d’un épanchement abondant ou rapide, consécutif à une rupture de l’aorte. La thoracotomie, cette intervention chirurgicale qui consiste à ouvrir la cage thoracique, est indiquée en présence d’un épanchement sanguin persistant en vue d’arrêter la source de saignement.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.